actu-lambda.fr

L’info LGBT vue d’ailleurs

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="https://actu-lambda.fr/spip.php?page=snip&id_article=24"></iframe>

La CIDH exprime sa préoccupation devant la violence et les discriminations contre les personnes LGBTI, notamment les jeunes, dans les Amériques

vendredi 16 août 2013admin

La Commission inter-américaine des droits de l’homme (CIDH) réitère sa profonde préoccupation face à la violence et la discrimination contre les lesbiennes, gays et transgenres, bisexuels et intersexes (LGBTI), et exhorte les États membres de l’OEA à prendre des mesures urgentes pour les prévenir.
En particulier, la Commission est préoccupée par les niveaux élevés de violence et de discrimination vécue par les jeunes gays, lesbiennes et transgenres dans la région.

Pendant le seul mois de juillet 2013, la Commission a été informée du suicide de deux adolescents âgés de 15 et 16 ans au Pérou et aux États-Unis, respectivement.
En outre, la Commission a été informée que, durant le mois de Juillet 2013, ont été commis 23 meurtres de personnes trans et les femmes trans au Brésil (9), Colombie (2) Etats-Unis (1), Honduras (4) Jamaïque (1) Mexique (2) Paraguay (1) Pérou (2) et Venezuela (1).

La CIDH a été informée de 13 cas de meurtres d’homosexuels de tous âges au Brésil (8), Honduras (1) Mexique (1) Pérou (2) et Venezuela (1)

La Commission rappelle que les États ont l’obligation d’enquêter sur des meurtres et d’autres actes de violence contre les personnes LGBTI et de punir les responsables.

Globalement, la Commission constate qu’il existe des problèmes dans l’enquête sur ces crimes. À cet égard, la Commission rappelle que l’inefficacité de la réponse de l’État favorise des taux élevés d’impunité, qui favorise la répétition de ces actes, laissant les victimes et leurs familles sans défense.

Également au cours du mois de Juillet 2013, le ministère de la Santé d’Equateur a annoncé l’existence d’un réseau de soi-disant « centres de santé » ou « cliniques » dans lesquelles les personnes LGBTI, notamment les jeunes gays, lesbiennes et trans sont détenus contre leur volonté par leurs familles dans une tentative de changer leur orientation sexuelle et / ou identité ou expression de genre.

La CIDH exhorte les États à prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir, enquêter et punir toute violence contre les personnes LGBTI, qu’elle se manifeste en famille ou dans la sphère publique , y compris les établissements scolaires et médicaux.
Cela passe par des politiques et des campagnes publiques de sensibilisation au respect des droits humains des personnes LGBTI dans tous les secteurs, y compris le contexte éducatif et familial, comme toute mesure pour lutter contre les préjugés qui sous-tendent ces violences liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre et d’expression.

Enfin, le Comité exhorte les États à veiller à ce que les personnes LGBTI puissent effectivement exercer leur droit à une vie livre de toute discrimination et de violence.

La CIDH est un organe autonome de l’Organisation des États américains (OEA), tire son mandat de la Charte de l’OEA et de la Convention américaine relative aux droits de l’homme. La Commission interaméricaine a le mandat de promouvoir le respect des droits de l’homme dans la région et agit comme un organe consultatif auprès de l’OEA dans ce domaine. La Commission est composée de sept membres indépendants qui sont élus par l’Assemblée générale de l’OEA à titre personnel et ne représentent pas leur pays d’origine ou de résidence.

Lire l’article complet sur [Desastres.org (Amériques, es)]

Portfolio