actu-lambda.fr

L’info LGBT vue d’ailleurs

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="https://actu-lambda.fr/spip.php?page=snip&id_article=67"></iframe>

Des pains, des pénis, et des poissons

dimanche 1er septembre 2013admin

Le président vénézuelien Nicolás Maduro, habitué aux références bibliques, vient pourtant de commettre un superbe lapsus, en disant que le Christ avait multiplié les pénis [1] en voulant bien sûr dire les poissons [2]. Pour n’importe qui, relever un tel lapsus serait absurde, sauf qu’il vient après toute une série d’attaques homophobes en direction du leader de l’opposition, Henrique Capriles. Ainsi pendant la campagne, sous les applaudissements de ses supporters, Maduro a embrassé sa femme avant de déclarer sur un ton sacarstique parce que, moi, oui, j’aime les femmes.

Plus récemment, il a accusé Capriles d’utiliser sa résidence officielle de gouverneur de Miranda pour organiser des orgies déniant toute condition humaine (apparemment homosexuelles), et de faire partie d’un réseau de prostitution gay, après que son ex-directeur de campagne Oscar López a été accusé d’être lié à des opérations de blanchiment d’argent et de fraude fiscale, et sa maison fouillée. Le député du Parti socialiste uni du Venezuela, Pedro Carreño, à l’intérieur même de l’enceinte du parlement, a lancé un tonitruant Réponds, homosexuel. Accepte le débat, tapette en montrant une photo de López habillé en femme au bras d’un autre homme. Le député a plus tard clarifié que le problème n’est pas l’homosexualité […] ils peuvent faire ce qu’ils veulent avec leur cul mais l’implication de membres de l’opposition dans un réseau de délinquants.

Mario Silva, présentateur du programme choc La Hojilla (récemment suspendu) a lu ce qui était présenté comme un rapport de police contre Capriles pour avoir eu une relation sexuelle avec un homme dans une voiture, et il a également fourni ce qui était présenté comme des détails très intimes. Il a également montré des images d’un jeune de l’organisation radicale JAVU visibles sur un site internet de rencontres homosexuelles. De manière sarcastique, il a demandé Et sa maman, elle a vu ces photos ?. Une autre fois, il a parlé de suceurs de bites de fils de putes, mais il continue malgré cela à dire qu’il soutient les groupes homosexuels bien qu’ils doivent éviter tout exhibitionnisme dans leurs demandes. Maduro, pour sa part, a assuré que

personne d’entre nous n’est, n’a jamais été, et ne sera jamais homophobe ; au contraire, la révolution a revendiqué la liberté, l’égalité, le respect des personnes

. Il a même levé un drapeau arc-en-ciel.

Sans aucun doute, présenter en opposition d’un côté le peuple, viril, et la bourgeoisie, efféminée, pourrait sembler tentant mais ça ne paraît pas le meilleur moyen de combattre la droite et les anciennes élites. Dans les années 20, une partie de la gauche allemande associait la dégénérescence sexuelle d’allemands nazis en vue comme Ernst Röhm - et d’autres membres des SA - avec leur dégénérescence politique ultra droitière délirante. Dans les années 60 et 70, Cuba a connu une persécution obsessionnelle contre les homosexuels - qui étaient envoyés en camps de travail et harcelés - mais aujourd’hui cette situation a changé, en partie grâce au travail de Mariela Castro, la fille de Raúl Castro, à la tête du Centre national d’éducation sexuelle.

Dans des pays comme l’Argentine, l’Uruguay, ou d’autres, les droits civils ont avancé, le “mariage pour tous” a été approuvé, ainsi que des lois très avancées sur l’identité de genre. Espérons que le lapsus de Maduro lui fasse comprendre que, parfois, les obsessions jouent de mauvais tours. Ce n’est pas très encourageant de voir que, dans un processus de changement social et de transformation socio-politique qui a donné la parole et une dignité à des millions d’exclus, on a recours à des réflexes primitifs pour combattre ses opposants, qu’ils soient de droite ou non. Une révolution doit servir à élever le débat et la culture politique. Pas à la rendre plus primitive au nom de la lutte contre le conservatisme.

Traduit de l’espagnol - Article original sur [Perfil (Argentine, espagnol) : Panes, penes y peces]


[1penes, en espagnol - ndlr

[2peces