actu-lambda.fr

L’info LGBT vue d’ailleurs

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="https://actu-lambda.fr/spip.php?page=snip&id_article=120"></iframe>

En Australie, la « gay panic defence » sur la sellette

jeudi 19 mai 2016admin

Se justifier d’un meurtre devant la justice en disant que la victime vous a fait des avances, c’est encore possible dans deux États australiens, le Queensland et l’Australie-Méridionale. Les tribunaux locaux peuvent ainsi prendre en compte l’« Homosexual Advance Defence », une ligne de défense invoquant des « avances homosexuelles » pour, par exemple, requalifier un meurtre en homicide involontaire.

Les tribunaux de ces deux États autorisent un accusé à avancer l’argument suivant : « Je l’ai tué, certes, mais il m’avait provoqué. » Pour que la défense fonctionne, il faut que la « provocation » consiste en des avances non violentes d’une personne de même sexe et que le meurtre ne soit pas prémédité.


Voir en ligne : Big Brother | Le Monde